top of page
Montagne enneigée
Rechercher

L’économie servicielle


L’économie servicielle n’est pas à opposer à l’industrie, ce n’est pas l’un ou l’autre. Les deux sont complémentaires, et à l’heure des programmes de réindustrialisation en France, le sujet mérite de s’y intéresser. Par contre, cela implique une nouvelle logique de production, en sortant de la logique de volume.

L’économie servicielle est un sous-ensemble des modèles dits soutenables, au même titre que les modèles circulaires, à impact ... Elle consiste en la vente d’un usage et la vente d’une performance d’usage d’un bien pour une durée déterminée et non du bien lui-même.

Ainsi, on rentre dans l’économie du résultat.

Cette nouvelle tendance, qui s’installe durablement, est une lame de fond dont l'origine provient de la rupture des comportement des consommateurs.


Les impacts sont nombreux et servent la décarbonation.

L’usage plutôt que la possession oblige de repenser sa production, de privilégier la réparation, de réduire la consommation de matières premières ...

Au niveau de l’entreprise, l’intérêt est double

  • Améliorer la rentabilité : la logique servicielle consacre une étape supplémentaire du déplacement historique de la valeur vers l’aval de la chaîne, qui se traduit par une profitabilité croissante sur le service ; la valeur n’est plus tirée de la production et la vente d’un bien mais de la vente d’un service

  • Vendre des biens en tant que services permet d’éviter la concurrence par les coûts et augmente le degré de différenciation.


Les exemples d’entreprises adoptant ce nouveau modèle fleurissent dans l’hexagone :

  • Michelin avec les objets connectés, en capacité de collecter des données pour proposer de nouveaux services en matière de sécurité

  • Accor qui transforme ses hôtels en bureau flexible

  • L’industrie automobile capable d’up-grader les véhicules et de mettre à jour à distance les logiciels embarqués.

Cette transformation, ce nouveau modèle de business n’est pas seulement réservé aux grandes entreprises. Les PME ont l’agilité pour mettre en place rapidement des modèles serviciels, pour le bénéfice de l’entreprise et de l’environnement.


Pour aller plus loin, je vous recommande le site de la CCI Ile de France


71 vues

Comments


bottom of page